Blizzard

Marie VINGTRAS
L’Olivier, 2021
9 782823 617054
180 pages
17 €
Novembre 2021

Huis clos au grand air

Intrigue
En Alaska, par un matin de grande tempête, un enfant échappe à la vigilance de Bess, la femme récemment arrivée qui s’occupe de lui, et il disparaît. Elle se lance à sa recherche, suivie de près par Bénédict, le supposé père, et Cole, un ronchon misogyne. Restent au chaud – du moins au début – le violent Clifford et le vétéran noir Freedman dont on se demande ce qui l’a amené dans ces terres hostiles. La traque est épuisante. L’inquiétude monte. Chacun revisite sa vie, la disparition du gamin rappelant d’autres pertes, celles d’une sœur, d’un frère, d’un fils …

Découpage 
Quatre protagonistes prennent la parole chacun leur tour en courts monologues de deux ou trois pages, qu’on verrait bien joués au théâtre. La tension va crescendo : pas tant par l’angoisse de retrouver ou non l’enfant mais du fait du dévoilement progressif des raisons de leur installation dans cette zone inhospitalière et des liens qui se resserrent entre eux à leurs dépends. Tel un puzzle, les éléments se rassemblent à la fin, à la grande surprise du lecteur.   

Mode 
Roman noir choral

Ton 
Incisif et précis 

Lecture
En apnée

Mots-clés
Suspense, Grand Nord, polyphonie, secrets, famille  

Public
Pour qui aime les histoires haletantes à lire d’une traite
Pour qui ne craint pas le froid
Pour qui aime les croisements de trajectoires
Pour qui est titillé par la question de la paternité 
Pour qui collectionne les premiers romans prometteurs