Des diables et des saints

J-B. ANDREA
L’Iconoclaste, 2021
9 782378 801748
364 pages
19 €
Juin 2021

La fraternité, arme de résistance

Intrigue
Moi, dit Joseph, vous m’écoutez jouer du Beethoven dans les halls de gare et d’aéroport. Mon jeu est digne d’une salle de concert, dites-vous. C’est que j’ai eu dans l’enfance un professeur original et exigeant.
Je donne l’impression d’attendre quelqu’un ?  C’est juste …et ce depuis cinquante ans. Depuis cet été 1969 où les premiers hommes ont marché sur la lune et où ma vie a basculé. Adolescent brusquement seul au monde, je suis envoyé aux Confins. Je ne sais pas encore que le bref séjour dans cet orphelinat pyrénéen sera aussi dur que formateur. L’amitié et le rêve en seront les adjuvants. La musique m’offrira mon premier amour.

Découpage 
Ce roman initiatique, construit en flash-back, entremêle l’intime et l’universel.  Il se déroule comme un film – pas surprenant l’écrivain étant aussi scénariste – avec des apostrophes au lecteur, des dialogues enlevés, des scènes imprévisibles et mémorables dans lesquels on est immergé et qui nous laissent pantois. 

Mode 
Cinématographique

Ton 
Dynamique et pittoresque    

Lecture
Ensorcelante et riche en émotions, rire compris.

Mots-clés
Adolescence, pensionnat, amitié, musique  

Public
Pour qui est intrigué par les pianistes qui jouent dans les gares
Pour qui reste marqué par ses années d’internat
Pour qui est en mal d’émotions contrastées
Pour qui aurait aimé un bon livre à l’adolescence
Pour qui croit à la part d’enfance enfouie en chacun
Pour les amateurs de coups de théâtre

Prix
Ce 3e roman de Jean-Baptiste Andrea a reçu le prix RTL le 15 mars 2021 et le prix Ouest-France Etonnants voyageurs le 23 mai 2021.