Ça ira bien comme ça pour les enfants

Ça ira bien comme ça pour les enfants

Dans dix minutes, la responsable de la bibliothèque accueillera une classe. Elle demande à sa collègue en charge du secteur jeunesse de lui trouver une histoire. L’employée s’exécute : elle fouille dans les bacs. Comment trouver à toute vitesse un album approprié à la lecture à voix haute et qui convienne à ce groupe ? Comment donner du sens à cette lecture sans avoir pris le temps de la préparer ?  Comment faire le lien avec les projets en cours dans la classe ou les centres d’intérêt des enfants ?

Depuis dix ans, cet agent s’occupe du secteur documentaire adulte lorsqu’un matin, elle apprend que dorénavant elle s’occupera de l’accueil des tout-petits, crèche et réseau d’aides maternelles. Première animation dans deux jours. Comme elle s’en inquiète : « je n’y connais rien, ni aux livres, ni aux bébés, ni aux animation jeunesse », on lui répond : « vous saurez bien vous débrouiller. Demandez aux filles en jeunesse des albums petite enfance ». Ce lâcher dans l’arène fut un cauchemar pour la bibliothécaire. Quid des enfants ? Des adultes accompagnateurs ?

Focus

Faire en sorte que chaque employé.e de bibliothèque chargé.e de l’accueil d’un groupe soit à même d’animer la rencontre et de la préparer à minima avec le partenaire qui va en profiter.

Action 

  • Proscrire l’improvisation et le parachutage en matière d’accueil des enfants (et de tout autre public).
  • Responsabiliser chacun à son poste, c’est-à-dire former et accompagner.
  • Considérer que l’enfant qui vient avec sa classe n’est pas un simple visiteur, que c’est un lecteur en devenir, un utilisateur potentiel de la bibliothèque. En quoi la visite à la bibliothèque lui donne-t-il envie d’y revenir seul et/ ou en famille ?
  • Donner aux adultes – enseignant, éducateur – la possibilité de créer des passerelles ou de rebondir entre la séquence bibliothèque et la vie en classe où à la crèche.

Mots-clés : accueil de groupes / animation / liens

Laisser un commentaire