Dorénavant,vous n’irez plus à l’office !

Dorénavant,vous n’irez plus à l’office !

Six fois par an depuis sept ans, Elodie, bibliothécaire jeunesse, se rend comme une quinzaine de collègues d’autres établissements, salariés ou bénévoles, à la bibliothèque départementale pour un « office » partagé. La libraire spécialisée, qui a obtenu le marché de la Bibliothèque Départementale, vient présenter une sélection de nouveautés jeunesse*.

Elle met en avant les albums et les documentaires qui sortent du lot, annonce les rééditions, les titres d’une série. Elle laisse en consultation libre les autres livres qu’elle a installés sur table et qui resteront à disposition le temps (limité) que l’équipe de la BDP fasse son choix et passe commande.

La réunion se termine par un tour de table sur les romans de l’office précédent que chacun a pu emprunter et lire chez soi.

BILAN. En quatre heures, Elodie :
– a vu des nouveautés et pas seulement leurs couvertures
– a repéré des titres qu’elle va acheter et commander dans la foulée après une  éventuelle consultation de son fonds pour éviter les doublons, compléter des thématiques, etc.
– a enregistré les thématiques
– a ciblé les publics
– a enrichi son analyse

Ainsi, elle gagne du temps, acquiert des connaissance et accroît ses compétences. Le lectorat lui en sait gré. Après une année de participation à cet office, une mère de famille et une enseignante ont remarqué un changement dans les acquisitions, les trouvant plus régulières et plus intéressantes.

Et voilà qu’un matin, sa nouvelle directrice lui annonce que dorénavant elle n’ira plus à l’office car « on n’a plus de temps pour çà » !

*D’autres libraires font un simple dépôt de livres sans mise en avant. Dans ce cas, pour que l’office partagé soit efficace, prévoir un animateur de séance qui gère avec une certaine fermeté le déroulement, le temps et les prises de parole.

Focus

Inclure le personnel dans la préparation des décisions qui les concernent pour que celles-ci soient prises en connaissance de cause et suscitent leur adhésion.

Action 

Dans le cas présent de l’office et avant chaque décision relative aux pratiques professionnelles.

Pour les bibliothécaires bénéficiaires : 
Evaluer l’intérêt de leur participation à un office.
L’office partagé est-il efficace ? Le temps passé est-il du temps gagné ou du temps perdu ?  Quel est l’impact dans leur propre travail ? Pour la bibliothèque ? Comment optimiser leur participation ? Comment seraient effectués les choix de livres si on ne pouvait plus consulter et lire les nouveautés ? Combien de temps serait-il accordé au travail de sélection ?

Pour les chefs de service :
– Mettre à plat les modalités d’acquisition. Aider à les évaluer. 
– Encourager ce qui fonctionne.
– Etudier collégialement les solutions de remplacement éventuelles. En cas de changement, faire le point assez rapidement.

Mots-clés : office / acquisition / priorité/ travail d’équipe

Laisser un commentaire